POURQUOI SOUSCRIRE A L'ASSURANCE SANTE ?
La différence entre la somme que débourse le patient pour se soigner et ce qui lui est remboursé par la Sécurité sociale se creuse de plus en plus. Les mutuelles et autres sociétés d'assurances sont justement là pour compléter la prise en charge des caisses primaires. Jusqu'ici, les remboursements de la Sécurité sociale et des complémentaires santé pouvaient couvrir intégralement la dépense de santé. Or, la réforme de l'assurance maladie change la donne.
  En souscrivant au contrat d'Assurance santé vous beneficiez d' un complement de remboursement.
En principe, la Sécurité sociale prend en charge partiellement les dépenses de santé: de 30 à 75 % selon le type d'actes (consultations médicales, actes infirmiers, médicaments.. .). Ce pourcentage est appliqué sur un tarif correspondant à la base de remboursement. Le différentiel (de 25 à 70 %), appelé ticket modérateur, reste à la charge du patient comme la partie de la facture qui dépasse la valeur de la base de remboursement (dépassements d'honoraires que peuvent demander des médecins conventionnés « honoraires libres» par exemple).
Dans certains cas, le taux de prise en charge de la Sécurité sociale peut atteindre 100 %, notamment en cas de maladie de longue durée . Le patient ne supporte alors que la part de la dépense supérieure au tarif de remboursement.
Traditionnellement, les assurances santé ou complementaires santé couvrent le ticket modérateur et, selon le contrat souscrit, tout ou partie des dépassements d'honoraires. .
 
Avantage !
Les personnes à revenus modestes peuvent obtenir gratuitement la CMU complémentaire dès lors que leurs revenus ne dépassent pas un certain plafond. Lorsque leurs ressources annuelles dépassent de 15 % ces plafonds de ressources, ils peuvent obtenir une aide à l'acquisition d'une mutuelle santé. .
 

En réalité, les frontières entre ces différents assureurs sont de moins en moins étanches: certaines sociétés d'assurances gèrent la branche d'activité « santé » sous forme mutuelle et des institutions de prévoyance créent des structures relevant du Code de la mutualité pour proposer des contrats individuels.
.
 
Note !
Pour souscrire certains contrats d'assurance santé, notamment haut de gamme, l'assureur peut imposer à son client un questionnaire médical. Le recours à ce questionnaire est cependant en nette régression et peu de sociétés d'assurances l'exigent aujourd'hui. . .
 

Epargne Santé

AFER

.
 
 
 
Publicité



   
 
©2006 infos-007.com